Programme des cours 2019-2020
ATTENTION : version 2018-2019 de l'engagement pédagogique
MAGE0004-1  
Eaux et forêts et territoire
  • Développement durable
  • Sylviculture
  • Pisciculture
  • Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Durée :
Développement durable : 15h Th
Sylviculture : 24h Th
Pisciculture : 15h Th
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique) : 24h Th
Nombre de crédits :
Master en sciences de l'ingénieur industriel en agronomie, orientation environnement6
Nom du professeur :
Développement durable : Emmanuelle Gobbe
Sylviculture : Xavier Legrain
Pisciculture : Xavier Pirson
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique) : Emmanuelle Gobbe
Coordinateur(s) :
Emmanuelle Gobbe
Langue(s) de l'unité d'enseignement :
Langue française
Organisation et évaluation :
Enseignement au deuxième quadrimestre
Unités d'enseignement prérequises et corequises :
Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme
Contenus de l'unité d'enseignement :
L'unité d'enseignement E12 intitulée EAUX ET FORETS ET TERRITOIRE (MAGE0004-1) totalise 6 ECTS. Cette unité d'enseignement repose sur quatre activités d'apprentissage totalisant 78 heures d'enseignement en présentiel:
- Développement durable (MAGE0004-A-a);
- Sylviculture ( MAGE0004-B-a);
- Pisciculture (MAGE0004-C-a);
- PBST II (MAGE0004-D-a).

Développement durable
Cette activité d'apprentissage correspondant à 1 ECTS comprend 15h d'enseignement.

Sylviculture
Cette activité d'apprentissage correspondant à 2 ECTS comprend 12h de théorie et 12h de travaux pratiques. 
Pisciculture
Cette activité d'apprentissage correspondant à 1 ECTS comprend 15h d'enseignement.
 
PBST II
Cette activité d'apprentissage correspondant à 2 ECTS repose sur une semaine consacrée à l'étude écologique et paysagère  d'une région d'Europe.

Les plans et contenus des quatre activités d'apprentissage composant cette unité d'enseignement sont détaillés sur my HECh à la fois dans leurs engagements pédagogiques respectifs et dans la fiche d'enseignement consacrée à la globalité de l'unité d'enseignement accessible sous l'onglet "support de cours".  
Développement durable
Cette activité d'apprentissage de 15 h (1 ECTS) repose sur onze chapitres regroupés selon trois thématiques.
  THEMATIQUE 1: DE L'EMERGENCE D'UN CONCEPT AUX REFERENCES DE POLITIQUES, STRATEGIES ET PROJETS SE REFERANT AU DEVELOPPEMENT DURABLE
Chapitre 1.1 - Du concept de développement aux approches contemporaines du développement durable
Chapitre 1.2 - Introduction aux références de politiques territoriales durables
Chapitre 1.3 - Végétaux ligneux et développement durable
THEMATIQUE 2: APPROCHE DU DEVELOPPEMENT DURABLE AUX ECHELLES DES TERRITOIRES ET DE LEURS SPECIFICITES.
Chapitre 2.1 - Contextes ruraux et développement durable.
Chapitre 2.2 - Contextes urbains et développement durable.
Chapitre 2.3 - Activités, contextes industriels et développement durable.
THEMATIQUE 3:ESSAIS D'APPROCHES PLURIDISCIPLINAIRES MULTISCALAIRES DE THEMATIQUES INTEGRATIVES
Chapitre 3.1- Confrontation du développement durable à la diversité des réalités et des échelles à considérer.
Chapitre 3.2 - Eaux, cycles de l'eau et développement durable
Chapitre 3.3 - Mobilité et développement durable.
Chapitre 3.4 -  Essai d'approche intégrée sur le thème du patrimoine et du tourisme.
Chapitre 3.5 - Intérêt et limites des approches du développement durable se référant à l'énergie.
 
REMARQUE : plusieurs points figurant dans l'engagement pédagogique, dont le contenu des différents chapitres sont précisés/explicités/développés dans la fiche de cours disponible sous l'onglet "Supports de cours".  
 
Sylviculture
L'activité d'apprentissage intitulée SYLVICULTURE (2 ECTS) repose sur l'association de trois modules :
Module I SYLVICULTURE GENERALE (1 ECTS - 12h);
Module II ECOLOGIE FORESTIERE (2/3 ECTS - 8h);
Module III PEDOLOGIE FORESTIERE (1/3 ECTS - 4h).
 
 I SYLVICULTURE GENERALE (X. LEGRAIN)
Le premier module, correspondant au cours enseigné en tronc commun aux filières Agronomie et Environnement, comprend sept chapitres :
Chapitre I - BASES DE L'UNICITE ET DE LA DIVERSITE  DES VEGETAUX LIGNEUX ET DES ESSENCES FORESTIERES
Chapitre II - APPROCHE ECOLOGIQUE ET GEOGRAPHIQUE DE LA DIVERSITE DES VEGETATIONS FORESTIERES
Chapitre III - ELEMENTS DE SYLVICULTURE
Chapitre IV - TRAITEMENT DES FUTAIES
Chapitre V - PRINCIPES DU TRAITEMENT DES TAILLIS ET DES TAILLIS SOUS FUTAIE
Chapitre VI - LA FORET MULTIFONCTIONNELLE
Chapitre VII - INTRODUCTION AUX REFERENCES DE SYLVICULTURES, DE FILIERES BOIS ET DE POLITIQUES FORESTIERES  DURABLES
  
II ECOLOGIE FORESTIERE (C. FURLAN)
Le cours repose sur quatre chapitres :
Chapitre I - INTRODUCTION A LA DIVERSITE DES LIGNICULTURES ET CULTURES PARTICULIERES DE LIGNEUX
Chapitre II - INTRODUCTION AUX APPROCHES CONTEMPORAINES  DE L'ECOLOGIE DES ESSENCES ET DES LIGNEUX FORESTIERS
Chapitre III - FORET, SYLVICULTURE  ET BIODIVERSITE
Chapitre IV - APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE DE L'ETUDE DES VEGETATIONS FORESTIERES
 
III PEDOLOGIE FORESTIERE (X. LEGRAIN)
Présentation du guide du boisement et du fichier écologique des essences.
Discussion détaillée des facteurs édaphiques concernés.
Décodage des clés hydrique et trophique. 
Facteurs et amélioration de la fertilité des sols forestiers. 
Typologie, caractérisation et signification fonctionnelle des formes d'humus
Pisciculture
Après avoir décrit les objectifs et les intérêts de la pisciculture, le cours présente les principes de la construction et de l'aménagement des étangs et bassins, ainsi que les critères permettant un choix judicieux des poissons en vue de leur élevage. Une partie importante est consacrée à l'étude d'un cas concret d'élevage piscicole: la salmoniculture. Un chapitre sur le contrôle de la reproduction et du sexe chez les poissons d'élevage termine le cours.
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Cette activité d'apprentissage repose sur un voyage didactique réalisé dans le cadre d'une semaine consacrée à l'analyse d'une région d'Europe ; cette étude se réalise en étant en permanence très attentif aux références (capitaux, principes, objectifs...) du développement durable. 
Première grille générale de lecture de la région d'Europe étudiée
1 INTRODUCTION DE LA REGION D'EUROPE
   LOCALISATION/CONTEXTUALISATION ECOGEOGRAPHIQUE ET PAYSAGERE
   PRESENTATION SUCCINCTE DU TERRITOIRE ET DE SES STATUTS 
2 CONTEXTE PEDOCLIMATIQUE
          2.1RELIEF
          2.2 GEOLOGIE
          2.3 PEDOLOGIE
           2.4 CLIMATOLOGIE
           2.5 SPECIFICITES DU CONTEXTE PEDOCLIMATIQUE
           2.6 GESTION DU CONTEXTE PEDOCLIMATIQUE
3 HYDROLOGIE
          3.1 HYDROLOGIE GENERALE
          3.2 CONSIDERATIONS ADMINISTRATIVES
          3.3 MASSES D'EAU SOUTERRAINES (localisation, caractéristiques, qualité/pression, outils de gestion mis en oeuvre)
          3.4 MASSES D'EAU DE SURFACE (localisation, caractéristiques dont les dynamiques, qualité/pression, outils de gestion mis en oeuvre)
4 BIODIVERSITE
      Contexte
      Diversité écologique abordée en fonction du point précédent et des SGIB ou statuts comparables
      Diversité biologique
      Pressions/ qualité /outils mis en œuvre
5 HISTOIRE DU TERRITOIRE, PATRIMOINE ET CULTURE
           Analyse incluant les statuts... et d'éventuelles considérations touristiques
6 DU TERRITOIRE AU(X) PAYSAGE(S)
Intégration des points précédents / Atlas des paysages - Chartes paysagères
     Occupation du sol
     Villages et habitats...
     Points forts ...patrimoine
     Evolution / pressions/ outils  
7 POPULATION ET DEVELOPPEMENT SOCIO-CULTUREL
     Démographie
     Profil socio-économique de la population
     Vie associative et culturelle
8 ACTIVITES ET DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES
     Voir grille communale / vision dynamique
9 AMENAGEMENT ET GESTION DU TERRITOIRE
    Outils de planification territoriale...
    Comparaison affectation_occupation
    Logement...Evolution de l'urbanisation et de l'habitat...
    Mobilité...Energie...Epuration des eaux...Gestion des déchets...
10 GOUVERNANCE ET PERFORMANCE
     Référence aux capitaux du d.d et à leurs interrelations
     Formulation de propositions...  
Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) de l'unité d'enseignement :
L'ensemble des acquis d'apprentissage associés à la globalié de cette unité d'enseignement (E12) se réfère aux compétences terminales du Master en sciences de l'ingénieur industriel en sciences agronomiques  "option Environnement"suivantes:
1.a,d - 2.a,b,d - 3.a,b,c - 5.a,c - 6a,b,c,d - 7a,b - 8d,e


1. Concevoir, gérer et coordonner des projets de recherche appliquée
1.a Exploiter les résultats de la recherche fondamentale et innover en concrétisant ses applications
1.d Assurer le transfert de technologies vers les acteurs de terrain (contacts, communication, essais in situ)
2. Communiquer, former, conseiller, vulgariser
2.a  Identifier et prendre en compte les besoins de publics spécifiques
2.b Conseiller en matières commerciales, techniques et de développement les secteurs professionnels et les pouvoirs publics
2.d Créer et gérer des unités de démonstrations ou unités pilotes
3. S'engager dans une démarche de développement professionnel
3.a S'inscrire dans une démarche permanente de formation continuée
3.b S'engager dans les formations complémentaires adéquates (de langues étrangères, de management, d'informatique, de qualité,...)
3.c Réaliser une veille technologique (bibliographie, brevets, bases de données, Internet...).
5. Mettre en marché des produits et/ou services
5.a Développer des stratégies et réseaux de communications et de contacts
5.c Prendre en compte les besoins du public/client concerné
6. Exploiter rationnellement les ressources biologiques dans tous les domaines de l'agronomie
6.a Gérer la disponibilité des ressources naturelles (sols, eau, énergie, biodiversité)
6.b Répondre aux besoins des êtres vivants dans un contexte socio- économique donné
6.c Intégrer à l'activité de production les règles en matière d'éthique, d'environnement, d'hygiène et de santé
6.d  Développer des approches systémiques et écosystémiques des problématiques agronomiques
7. Concevoir et développer des projets agronomiques, environnementaux nationaux ou internationaux
7.a  Développer et mettre en œuvre la recherche appliquée dans les domaines agronomique et environnemental
7.b  Evaluer les ressources nécessaires et disponibles
8. Gérer et développer des unités de production ou de service dans les domaines agronomique et environnemental
8.d Mettre en œuvre de nouveaux services, de nouvelles technologies, la production de nouveaux produits, la valorisation des coproduits
8.e  Préserver les équilibres environnementaux, la sécurité et la santé publique
Chaque activité d'apprentissage étant évaluée séparément, il convient de considérer les compétences terminales de référence en fonction des différentes activités d'apprentissage.
Développement durable 1.a,d - 2.a,b,d - 3.a,b,c - 5.c - 6a,b - 7a,b,d - 8d,e
Sylviculture 1.a,d - 2.a,b,d - 3.a,b,c - 5.a,c - 6a,b,c,d - 7a,b - 8d,e
Pisciculture
6.a,c - 7.b 
PBST II 2.a - 3.a,c - 5.c - 6a,b,d - 7a,b - 8d,e
  Les acquis d'apprentissages associés aux compétences terminales du Master en sciences de l'ingénieur industriel en agronomie finalité Environnement "option Environnement" auxquelles se réfèrent les quatre activités d'apprentissage sont détaillés sur myHECh à la fois dans leurs engagements pédagogiques respectifs et dans la fiche d'enseignement de l'unité d'enseignement accessible sous l'onglet "supports de cours".
 
 
Développement durable
Les acquis d'apprentissages du cours sont déterminés au regard des compétences terminales de Master en sciences agronomiques suivantes: 1a,d - 2a,b,d - 3a,b,c - 5c - 6a,b,d -7a,b -8d,e .
  1. Concevoir, gérer et coordonner des projets de recherche appliquée
1.a Exploiter les résultats de la recherche fondamentale et innover en concrétisant ses applications
1.d Assurer le transfert de technologies vers les acteurs de terrain (contacts, communication, essais in situ)
2. Communiquer, former, conseiller, vulgariser
2.a  Identifier et prendre en compte les besoins de publics spécifiques
2.b Conseiller en matières commerciales, techniques et de développement les secteurs professionnels et les pouvoirs publics
2.d Créer et gérer des unités de démonstrations ou unités pilotes
3. S'engager dans une démarche de développement professionnel
3.a S'inscrire dans une démarche permanente de formation continuée
3.b S'engager dans les formations complémentaires adéquates (de langues étrangères, de management, d'informatique, de qualité,...)
3.c Réaliser une veille technologique (bibliographie, brevets, bases de données, Internet...).
5. Mettre en marché des produits et/ou services
5.a Développer des stratégies et réseaux de communications et de contacts
5.c Prendre en compte les besoins du public/client concerné
6. Exploiter rationnellement les ressources biologiques dans tous les domaines de l'agronomie
6.a Gérer la disponibilité des ressources naturelles (sols, eau, énergie, biodiversité)
6.b Répondre aux besoins des êtres vivants dans un contexte socio- économique donné
6.d  Développer des approches systémiques et écosystémiques des problématiques agronomiques
7. Concevoir et développer des projets agronomiques, environnementaux nationaux ou internationaux
7.a  Développer et mettre en œuvre la recherche appliquée dans les domaines agronomique et environnemental
7.b  Evaluer les ressources nécessaires et disponibles
8. Gérer et développer des unités de production ou de service dans les domaines agronomique et environnemental
8.d Mettre en œuvre de nouveaux services, de nouvelles technologies, la production de nouveaux produits, la valorisation des coproduits
8.e  Préserver les équilibres environnementaux, la sécurité et la santé publique
 
Les acquis d'apprentissage déterminés au regard des compétences terminales du Master en sciences agronomiques à l'acquisition desquelles cette activité d'apprentissage contribue sont détaillés dans la fiche de cours disponible sous l'onglet "Support de cours". 
Sylviculture
Les acquis d'apprentissages définis au regard des compétences terminales du Master en sciences agronomiques sont les suivantes pour l'ensemble de l'activité d'apprentissage intitulée SYLVICULTURE:
1a,d - 2a,b,d - 3a,b,c - 5a,c - 6a,b,c,d - 7a,b - 8d,e.
1. Concevoir, gérer et coordonner des projets de recherche appliquée
1.a Exploiter les résultats de la recherche fondamentale et innover en concrétisant ses applications
  1.d Assurer le transfert de technologies vers les acteurs de terrain (contacts, communication, essais in situ)
2. Communiquer, former, conseiller, vulgariser
2.a  Identifier et prendre en compte les besoins de publics spécifiques
2.b Conseiller en matières commerciales, techniques et de développement les secteurs professionnels et les pouvoirs publics
2.d Créer et gérer des unités de démonstrations ou unités pilotes
3. S'engager dans une démarche de développement professionnel
3.a S'inscrire dans une démarche permanente de formation continuée
3.b S'engager dans les formations complémentaires adéquates (de langues étrangères, de management, d'informatique, de qualité,...)
3.c Réaliser une veille technologique (bibliographie, brevets, bases de données, Internet...).
5. Mettre en marché des produits et/ou services
5.a Développer des stratégies et réseaux de communications et de contacts
  5.c Prendre en compte les besoins du public/client concerné
6. Exploiter rationnellement les ressources biologiques dans tous les domaines de l'agronomie
6.a Gérer la disponibilité des ressources naturelles (sols, eau, énergie, biodiversité)
6.b Répondre aux besoins des êtres vivants dans un contexte socio-économique donné
6.c Intégrer à l'activité de production les règles en matière d'éthique, d'environnement, d'hygiène et de santé
6.d  Développer des approches systémiques et écosystémiques des problématiques agronomiques
7. Concevoir et développer des projets agronomiques, environnementaux nationaux ou internationaux
7.a  Développer et mettre en œuvre la recherche appliquée dans les domaines agronomique et environnemental
7.b  Evaluer les ressources nécessaires et disponibles
8. Gérer et développer des unités de production ou de service dans les domaines agronomique et environnemental
8.d Mettre en œuvre de nouveaux services, de nouvelles technologies, la production de nouveaux produits, la valorisation des coproduits
  8.e  Préserver les équilibres environnementaux, la sécurité et la santé publique

Il convient de considérer sélectivement les compétences terminales de référence en fonction des modules structurant l'activité d'apprentissage.
I SYLVICULTURE GENERALE
2a - 3a,b,c -5a - 6b,c,d - 7a - 8e
II ECOLOGIE FORESTIERE
1a,d - 2a,b,d - 3a,b,c - 5a,c - 6a,b,d - 7a,b - 8d,e.
III PEDOLOGIE FORESTIERE
6a,d - 7a
Pisciculture
- Décrire les objectifs et les intérêts de la pisciculture;
- Expliquer les principes de la construction et de l'aménagement des étangs de pisciculture;
- Expliquer les critères de choix des poissons de pisciculture en étang;
- Décrire toutes les phases de l'élevage de la truite;
- Expliquer les principes du contrôle de la reproduction et du sexe chez les poissons d'élevage.
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Les acquis d'apprentissages sont déterminés au regard des compétences terminales du Master en sciences agronomiques suivantes: 2a- 3a,c - 6a,b,d - 7a,b - 8d,e
2. COMMUNIQUER, FORMER, CONSEILLER, VULGARISER
2.a  Identifier et prendre en compte les besoins de publics spécifiques
Capacité de rédiger des dossiers relatifs au contexte écogéographique, à l'environnement, à la biodiversité,  à  l'agriculture, la sylviculture et autres activités économiques  et réalités territoriales et sociétales caractéristiques de la région d'Europe étudiée en analysant les liens entre ces sujets et les spécificités des paysages locaux et de leurs dynamiques.
3.S'ENGAGER DANS UNE DEMARCHE DE DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL
3.a S'inscrire dans une démarche permanente de formation continuée
Capacité de démontrer une maîtrise des concepts et contenus des UE 1,5, 6 et 12 cours indiquant l'aptitude à identifier les évolutions contemporaines et raisonnablement prévisibles  de la biodiversité ainsi que des différentes formes d'agriculture, d'agro-sylvicultures , de sylvicultures,  de lignicultures et éventuellement d'aquacultures caractéristiques de la région d'Europe étudiée  et ce,  afin d'actualiser en permanence son savoir relatif a ces domaines très marqués par les dynamiques sociétales.
3.c Réaliser une veille technologique (bibliographie, brevets, bases de données, Internet...).  
Capacité de démontrer une maîtrise des concepts et contenus des UE 1,5,6 et 12 indiquant l'aptitude à accéder efficacement à des informations ainsi qu'à l'évolution des conceptions scientifiques et des techniques en se référant à la fois à des réseaux variés d'acteurs territoriaux (chercheurs, administratifs...)et de ressources numériques (sites internet spécialisés de qualité reconnue)ou autres (bibliothèques spécialisées) bien identifiés, en fonction des thématiques et des territoires considérés.
Capacité d'aborder des dossiers en gérer les relations entre les classifications EUNIS et CORINE Biotopes.
6.EXPLOITER RATIONNELLEMENT LES RESSOURCES BIOLOGIQUES DANS TOUS LES DOMAINES DE L'AGRONOMIE
6.a Gérer la disponibilité des ressources naturelles (sols, eau, énergie, biodiversité)
6.b Répondre aux besoins des êtres vivants dans un contexte socio-économique donné 
 
6.d  Développer des approches systémiques et écosystémiques des problématiques agronomiques
7. CONCEVOIR ET DEVELOPPER DES PROJETS AGRONOMIQUES, ENVIRONNEMENTAUX NATIONAUX OU INTERNATIONAUX
7.a  Développer et mettre en œuvre la recherche appliquée dans les domaines agronomique et environnemental
7.b  Evaluer les ressources nécessaires et disponibles
8.GERER ET DEVELOPPER DES UNITES DE PRODUCTION OU DE SERVICE DANS LES DOMAINES AGRONOMIQUES ET ENVIRONNEMENTAL
8.d Mettre en œuvre de nouveaux services, de nouvelles technologies, la production de nouveaux produits, la valorisation des coproduits
8.e  Préserver les équilibres environnementaux, la sécurité et la santé publique   
Capacité de démontrer une maîtrise des concepts et contenus du cours  indiquant l'aptitude à identifier , à communiquer , notamment dans le cadre du développement de l'écotourisme,  et à gérer les risques pour la biodiversité et le public de la circulation dans des zones humides , dans des écosystèmes non gérés en vue de laisser se dérouler spontanément les successions écologiques, dans des espaces naturels gérés par pâturage et plus largement dans les espaces naturels sensibles et/ou soumis à l'exercice du droit de chasse.
Non limitée à 4000 caractères par rubrique, la fiche de cours accessible sous l'onglet "Supports de cours" précise les acquis d'apprentissages attendus.
Savoirs et compétences prérequis :
UE du BACHELIER EN SCIENCES AGRONOMIQUES pré-requises : UE 3 (ASCA0003-1), UE 5 (ASCA0005-1), UE 8 (ASCA0008-1), UE 3 (ASCA0003-1), UE 13 (ASCA0013-1), UE 15 (ASCA0015-1),UE 18 (ASCA0018-1),UE 21 (ASCA0021-1) et UE 27 (ASCA0027-1).
UE co-requises : UE E1 (AGRO0003-1), UE E5 (AGRO0016-1), UE E6 (MAGE0001-1) et UE E10 (MAGE0002-1).
Développement durable
 
UE pré-requises : E1, E5, E6                             
UE co-requises : E10, E11
UE du BACHELIER EN SCIENCES AGRONOMIQUES pré-requises :UE 3 (ASCA0003-1), UE 5 (ASCA0005-1), UE 8 (ASCA0008-1), UE 3 (ASCA0003-1), UE 13 (ASCA0013-1), UE 15 (ASCA0015-1),UE 18 (ASCA0018-1),UE 21 (ASCA0021-1),UE 27 (ASCA0027-1),
UE co-requises : UE E1 (AGRO0003-1), UE E5 (AGRO0016-1), UE E6 (MAGE0001-1), UE E10 (MAGE0002-1) et UE E11 (MAGE0003-1).
Sylviculture
UE du BACHELIER EN SCIENCES AGRONOMIQUES pré-requises :
ASCA0003, ASCA0005, ASCA0008, ASCA0013, ASCA0015, ASCA0018, ASCA0021, ASCA0027.
UE co-requises : AGRO0003, AGRO0016, MAGE0001, MAGE0002.
Pisciculture
- notions de zootechnie
- notions de génétique (mitose-méiose)
- notions de génie rural
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Ensemble des enseignements relatifs aux sciences de la vie, de l'environnement, agronomiques du Bachelier en sciences agronomiques et des UE 1,5 et 6 du BLOC 4.
Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement :
Les différentes activités d'apprentissage associées dans l'unité d'enseignement mettent en oeuvre des méthodes d'enseignement spécifiques.
Développement durable
Cours ex cathedra,  travaux en autonomie, activités dirigées : observation et identification des groupes écologiques sur le terrain.
 
Sylviculture
Cours ex cathedra,  travaux en autonomie, activités dirigées : exercices, observation et identification  de la flore et des groupes écologiques sur le terrain.
Pisciculture
Cours ex cathedra;
Visite d'une pisciculture si le temps le permet.
 
PBST II
Excursions et visites, observations de terrain,  travaux en autonomie - rédaction de deux dossiers.
Développement durable
Cours ex cathedra
Travail en autonomie
Sylviculture
Cours ex cathedra
Travaux pratiques
Visites sur le terrain
Travail en autonomie
Pisciculture
  • Cours ex cathedra;
  • Visite d'une pisciculture si le temps le permet.
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Visites sur le terrain
Travail en groupe et en autonomie
Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance) :
Présentiel
Développement durable
Présentiel
Sylviculture
Présentiel
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Présentiel
Travail en autonomie
Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours :
Les références bibliographiques et les indications pratiques relatives à la disponibilité et l'accessibilité à des notes de cours auxquelles se réfèrent les quatre activités d'apprentissage sont détaillés sur MyHECh à la fois dans leurs engagements pédagogiques respectifs et dans la fiche d'enseignement de l'unité d'enseignement accessible sous l'onglet "supports de cours".
Développement durable
Parmi les références bibliographiques:

ANDRE P., DELISLE Claude E., REVERET J.P. (2010) L'évaluation des impacts sur l'environnement -Processus, acteurs et pratiques pour un développement durable - Presses internationales polytechniques - Troisième édition
BOUZILLE J.B., 2014. Ecologie des zones humides. Editions LAVOISIER Tec et Doc.
COLLECTIF, 2015. Les Indicateurs Clés de l'Environnement Wallon (ICEW 2014). Direction de l'Etat Environnemental . SPW-DGARNE-DEMNA-DEE
COLLECTIF, 2013. Les Indicateurs Clés de l'Environnement Wallon (ICEW 2012). Direction de l'Etat Environnemental . SPW-DGARNE-DEMNA-DEE
COLLECTIF, 2013.   Milieux ouverts forestiers, lisières et biodiversité - de la théorie à la pratique SPW Editions.
COLLECTIF, 2014. Guide de gestion Natura 2000 - Les unités de gestion en zones agricoles et forestières. Editions Natagriwal.
COLLECTIF, 2015.  L'environnement en Europe - Etat et perspectives 2015 . AEE-Agence européenne pour l'environnement, Copenhague.
CORNIER T., TOUSSAINT B., DUHAMEL F., BLONDEL C., HENRY E. & MORA F., 2011. Guide pour l'utilisation d'arbres et d'arbustes pour la végétalisation à vocation écologique et paysagère en Région Nord-Pas de Calais - Centre régional de phytosociologie / Conservatoire botanique national de Bailleul, pour le Conseil régional Nord-Pas de Calais et la DREAL Nord-Pas de Calais, 48 p. Bailleul. © Centre régional de phytosociologie / Conservatoire botanique national de Bailleul
DURAND L., CIPIERE M., CARPENTIER A.S., BAUDRY J., 2013. Concilier agriculture et gestion de la biodiversité. Editions Quae
GASCUEL C., RUIZ L., VERTES F.,2015. Comment réconcilier  agriculture et littoral ? Editions Quae.
JOUVEL J., GAUDILLAT V. , PONCET L., 2013. EUNIS - European Nature Information System, système d'information européen sur la nature. Classification des habitats. Traduction française. Habitats terrestres et d'eau douce. MNHN-DIREV-SPN, MEDDE, Paris, 289 p.
LUGINBUHL Y., TERRASSON D., 2013. Paysage et développement durable. Editions Quae
REY F., GOSSELIN F., DORE A., 2014. Ingéniérie écologique. Editions Quae
TORQUEBIAU E, 2015. Changement climatique et agricultures du monde. Editions Quae.
ainsi que
COLLECTIF, 2008. Rapport analytique sur l'état de l'environnement wallon 2006-7. Editions MRW- Ministère de la Région wallonne, Direction des ressources naturelles et de l'environnement.
APPELATIONS D'ORIGINE CONTROLEE ET PAYSAGES Ministère de l'agriculture et de la pêche (MAP, France 2006)
AGRICULTURE ET ENVIRONNEMENT : QUATRE SCENARIOS A L'HORIZON 2025 Groupe de la Bussière Ministère de l'écologie et du développement durable - (MEDD, France 2005)
DROEVEN E., FELTZ C., KUMMERT M. (2004). Les territoires paysagers de Wallonie. CPDT Conférence permanente du Développement territorial  document n°4 de la collection Etudes et documents (MRW).
Sylviculture
I SYLVICULTURE GENERALE
Parmi de nombreuses références valables pour les trois modules :
BASTIEN Y., GAUDERVILLE C. (2012). Vocabulaire forestier. Institut pour le développement forestier. 
BENOIT Y. (2015). Le guide des essences de bois - 84 essences, les choisir, les reconnaître, les utiliser. Editions Eyroles / FCBA - Deuxième édition.
BOUDRU M. (1989). Forêt et sylviculture : traitement des forêts. Presses agronomiques de Gembloux 356 p. 
BARY-LENGER A., EVRARD R., GATHY P. (1999). La forêt. Editions du Perron ( troisième édition) 
ONCLINX F., TANGHE M., GALOUX A. , WEISSEN F. (1987) La carte des territoires écologiques de la Wallonie. Revue belge de géographie 111(1-2) : 51-59 
MASSON G. (2005) Autoécologie des essences forestières. Tec et Doc Lavoisier 
WEISSEN F. dir. (1991, 2001, 2009) . Le fichier écologique des essences. MRW, DGRNE, DNF, Jambes, 45 p. (T1), 190 p. (T2) et 205 p. (T3). 
Exemples d'autres références  
COLLECTIF (2010). Stock de carbone et plantations. Forêts secondaires. Enjeux forestiers. Editions Lavoisier. 
COLLECTIF (2013). Forêts et foresterie - Mutations et décloisonnements . Editions L'Harmattan. 
COLSON V. , GRANET A.M., VANWYNBERGHE S. (2012) Loisirs en forêt et gestion durable - l'aménagement récréatif et touristique intégré des massifs forestiers et des espaces naturels. Les presses agronomiques de Gembloux.
DAGNELIE P., PALM R., RONDEUX J. (2013). Cubage des arbres et des peuplements forestiers. Les presses agronomiques de Gembloux. 
DECAULNE A. (coordination éditoriale) (2013). Arbres et dynamiques. Presses universitaires Blaise Pascal. 
EMBERGER C., LARRIEU L., GONIN P. (2015). Diversité des espèces en forêt : pourquoi et comment l'intégrer dans la gestion ? Institut pour le développement forestier. 
MILLET J. (2012). L'architecture des arbres des régions tempérées. Editions multimondes. 
NAGELEISEN L.M. (2010). La santé des forêts, maladies, insectes, accidents climatiques.  Institut pour le développement forestier.
II ECOLOGIE FORESTIERE Références du cours de sylviculture générale en pointant et/ou en ajoutant certaines références plus spécifiques dont :
BOTINEAU M. , 2015. Guide des plantes à fruits charnus comestibles et toxiques. LAVOISIER Tec et Doc. 
CATTEAU E., DUHAMEL F.,CORNIER T., FARVACQUES C., MORA F., DELPLANQUE S., HENRY E.,NICOLAZO C., VALET J.-M., 2010. - Guide des végétations forestières et préforestières de la région Nord-Pas de Calais. Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul, 526 p. Bailleul. 
COLLECTIF, 2013.   Milieux ouverts forestiers, lisières et biodiversité - de la théorie à la pratique SPW Editions. 
GARBAYE J. , 2013. La symbiose mycorhizienne. Editions QUAE 
PAYET Y., GOSSELIN M., 2010. Mieux intégrer la biodiversité dans la gestion forestière. Editions QUAE 
III PEDOLOGIE FORESTIERE
DELECOUR, 1990. Identification pratique des humus forestiers. Forêt Wallonne, 8:22-23. 
JABIOL & al., 1995. L'humus sous toutes ses formes. Engref, 63 p. 
MERTENS P., Le peuplier en Wallonie et dans les régions voisines. MRW, 484 p. 
SOULERS G., 1992. Les milieux de la populiculture. Institut pour le Développement Forestier, 309 p. 
WEISSEN F., BRONCHART L. & PIRET A., 1994. Guide de boisement des stations forestières de Wallonie. MRW.
WEISSEN (dir.), 1991 & 2009. Le fichier écologique des essences - Tomes 1 à 3. MRW.
Pisciculture
  • HUET (M.), 1970. - Traité de pisciculture, Editions Ch. De Wyngaert.
  • SCHLUMBERGER (O.). - Mémento de pisciculture d'étang.
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Des références périodiquement actualisées adaptées au territoire étudié sont indiquées, voire parcourues, à l'auditoire et/ou mises à disposition sur MyHECh ou Moodle.
Parmi les références permanentes:

JOUVEL J., GAUDILLAT V. , PONCET L., 2013. EUNIS - European Nature Information System, système d'information européen sur la nature. Classification des habitats. Traduction française. Habitats terrestres et d'eau douce. MNHN-DIREV-SPN, MEDDE, Paris, 289 p. 
JOUVEL J., GAUDILLAT V. , PONCET L.,2013. EUNIS - Correspondances entre les classifications EUNIS et CORINE Biotopes. Habitats terrestres et d'eau douce. MNHN-DIREV-SPN, MEDDE, Paris, 289 p.
LUGINBUHL Y., TERRASSON D., 2013. Paysage et développement durable. Editions Quae
APPELATIONS D'ORIGINE CONTROLEE ET PAYSAGES Ministère de l'agriculture et de la pêche (MAP, France 2006)
NEURAY C., VAN DER KAAC. Et GODART M.-F.,dir. (2004). Pour une meilleure prise en compte des paysages. CPDT, Plaquette n°4, Ministère de la Région wallonne.
Modalités d'évaluation et critères :
  
La cote globale de l'unité d'enseignement est pondérée en se référant aux nombre d'ECTS des différentes activités d'apprentissage.
  Les modalités de l'évaluation des acquis d'apprentissages associés aux compétences terminales du Master en sciences de l'ingénieur industriel en agronomie finalité Environnement "option Environnement" auxquelles se réfèrent les quatre activités d'apprentissage sont détaillés sur MyHECh à la fois dans les engagements pédagogiques des activités d'apprentissage et dans la fiche d'enseignement de l'unité d'enseignement accessible sous l'onglet "supports de cours".  
La réussite de l'unité d'enseignement est conditionnée par celle (minimum de 10/20) de chaque unité d'apprentissage qui la compose.
Développement durable
Examen mixte écrit/oral portant sur:
- le contenu des différents chapitres présentés à l'auditoire: 40% .
- l'analyse sous l'angle du développement durable d'un lieu ou territoire visité durant le voyage didactique ou d'une thématique abordée dans ce cadre (sujet différent de celui sujet traité par l'étudiant dans lson dossier du PBST II) (20%). Utilisation autorisée du carnet de terrain.
Evaluation du dossier considérant le développement durable à l'échelle d'une commune et d'éventuelles questions sur celui-ci posées le jour de l'examen: 40%
Les critères sont définis sélectivement en fonction des acquis d'apprentissage déterminés au regard des compétences terminales du Master en sciences agronomiques à l'acquisition desquelles cette activité d'apprentissage contribue. 
Sylviculture
La pondération globale est proportionelle aux ECTS
SYLVICULTURE GENERALE 
  • Examen écrit relatif à la théorie (70%)
  • Dossier relatif à une essence forestière (30%)
ECOLOGIE FORESTIERE
  • Examen oral (60%)
  • Dossier relatif à une espèce forestière sauvage (20%)
  • Identification de végétaux/groupes écologiques (20%)
PEDOLOGIE FORESTIERE
Examen écrit
Pisciculture
Examen écrit : 100%
La cote minimum de 10/20 doit être atteinte afin de réussir l'Activité d'Apprentissage.
L'Unité d'Enseignement ne sera réussie que si l'Activité d'Apprentissage est réussie (sauf décision contraire du jury de délibération).
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
L'étudiant rédige deux dossiers ancrés dans les visites réalisées durant le voyage didactique:
- un dossier consacré à une thématique ou à la lecture plurielle d'un lieu ou d'un territoire visité (75 %);
- un dossier consacré à une espèce ou un taxon infraspécifique (variété, race...) caractéristique de la région d'Europe étudiée (25%).
Les modalités pratiques, notamment relatives à la remise du dossier, figurent dans la Fiche de cours disponible sous l'onglet "Supports de cours".
Les critères de cotation sont déterminés en fonction des acquis d'apprentissage définis au regard des compétences terminales du Master en sciences agronomiques à l'acquisition desquelles cette activité d'apprentissage doit contribuer.
La réussite de l'ensemble de l'UE est notamment conditionnée par celle de cette activité d'apprentissage.
 
Stage(s) :
Sans objet
Remarques organisationnelles :
Programmation
Enseignement programmé au second quadrimestre du bloc 4 .
Responsables des unité d'apprentissage
Développement durable, Sylviculture et PBST II : Marc Clignez
Pisciculture : Xavier Pirson 
Développement durable
Titulaire du cours: Marc Clignez
Activité d'apprentissage programmée au début du second quadrimestre du BLOC 4 afin de mettre en  application les prérequis et le contenu de cet enseignement durant le voyage didactique et dans le cadre d'une relecture de celui-ci.
Ce positionnement en début de quadrimestre permet en outre à l'étudiant de disposer de suffisamment de temps pour documenter le dossier abordant le développement durable à l'échelle d'une commune (dossier rendu au plus tard durant la dernière semaine de cours du second quadrimestre du BLOC 4).
Sylviculture
Les modules "Sylviculture générale" et "Ecologie forestière" ont été dispensés jusqu'en 2016-2017 par Monsieur Clignez. La partie de l'engagement pédagogique qui concerne ces modules a été reprise telle quelle. Des modifications y seront probablement apportées d'ici le début du cours en Q2.
 
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
Le voyage didactique se réalisant à l'étranger durant une semaine, il est important de disposer de documents administratifs parfaitement en ordre, notamment en matière de mutuelle.
Cette activité est programmée la semaine qui précède les vacances de printemps tandis que les dossiers doivent être rendus imprimés et sur support informatique (formats Word et pdf) au plus tard le premier jour de la session.
 
Contacts :
Référent de l'unité d'enseignement : marc.clignez@hech.be
Les coordonnées des responsables des différentes activités d'apprentissages, ainsi que celles de l'ensemble des intervenants dans celles-ci, sont indiquées dans la fiche d'enseignement de l'unité d'enseignement ainsi que dans les engagements pédagogiques propres à chaque activité d'apprentissage. Ceux-ci sont consultables en permanence sur MyHECh.
Développement durable
marc.clignez@hech.be
 
Sylviculture
xavier.legrain@hech.be
christelle.furlan@hech.be
Pisciculture
xavier.pirson@hech.be
Projet, bureau d'études, stage (Voyage didactique)
marc.clignez@hech.be